Sur le chemin du Lauzun

0
298

Fier sur son vélo, le fils d’une dynastie de Bacalan. Le petit Jean-Claude Moreau pédale gaiement (ou attend de savoir, le pied gauche sur une boîte de conserve) sur ce chemin qui bordait l’arrière des maisons de la rue Arago d’une part (sur la droite) et la jalle du Lauzun d’autre part (à gauche), la cité Maldant (future rue Charles-Martin) se trouvant au-delà de ce mince ruisseau qui fit le bonheur des pêcheurs d’anguille et servit de fossé anti-chars aux Allemands durant l’Occupation.
On se doute bien que devant lui se trouvent la rue Blanqui et, plus loin encore, la Garonne où débouche ladite jalle, formant un petit estuaire traversé de piquets pour l’amarrage des barques des fiers pêcheurs de pibales et d’aloses.
(Photo Jean-Claude Moreau)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here