Par les vivants

0
1026
"Les collégiens lors de la rencontre avec Pierre Brana, le 5 décembre dernier à l'auditorium de la Cité du vin"

C’est le nom du projet promu par l’Education Nationale, pour lequel Olivier Delavaud et Emilie Mercier, respectivement Professeur d’histoire  géographie et Professeure d’espagnol, ont inscrit une classe de 3ème du Collège Blanqui.

Il s’agit pour ces élèves, d’effectuer un travail de recherche, de documentation, de lieux de mémoire ou d’interrogation de témoins vivants, pour retracer l’histoire du quartier durant la seconde guerre mondiale, notamment le sort réservé à certaines populations : les juifs et les tziganes. Les éléments collectés serviront à la création de parcours sonores géo localisés.

Ce projet a pour but également d’ouvrir les élèves et le collège, à un partenariat avec des institutions ou des associations locales. Notre journal a ainsi contribué à proposer des ressources pour mener à bien ce projet, et rendra compte de son avancée.

Une année scolaire chargée

C’est une série d’engagements pour une année marathon, qui attend les élèves concernés ; jugez plutôt !

Pierre BRANA

En ce mois de décembre, une rencontre a eu lieu avec Pierre Brana, historien et ancien homme politique, auteur d’ « Une jeunesse bacalanaise », ainsi qu’un atelier aux archives de Bordeaux Métropole : « Bordeaux 1940 – 1944 ».

En janvier, ils rencontreront Boris Cyrulnik le célèbre neuropsychiatre, et participeront à la cérémonie en son honneur à la synagogue de Bordeaux. Participation également à un atelier aux archives départementales : « Le camp de Mérignac ».

En févier ils seront reçus par le sociologue Manuel Dias Vaz au Consulat du Portugal, pour aborder le rôle d’Aristides de Sousa Mendes qui sauva 30000 vies de la terreur de l’holocauste. Aux archives de Bordeaux Métropole ils assisteront à l’atelier : « En exécution du statut des juifs ». Dans le quartier, ils seront reçus par les nouveaux propriétaires du domicile du Docteur Sabatino Schinazi, ainsi qu’au Bar de la Marine ancien domicile de Joseph Brunet, militant communiste et résistant fusillé en 1941.

Ils visiteront en mars le camp de Souges où ont été fusillées 256 personnes, et participeront à la cérémonie en hommage aux républicains espagnols à la base sous-marine.

Point d’orgue du projet en mai avec un séjour pédagogique d’une semaine à Paris. Ils se rendront au Mémorial de la Shoah, au camp de Drancy, aux Invalides, au Mont Valérien et aux archives Nationales. Ils seront entre autres visites reçus à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Félicitations aux initiateurs et aux jeunes acteurs de ce projet. Nous vous en reparlerons.

Christian Galatrie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here