Soirée de soutien au Journal Bacalan

0
367

Merci aux Artistes et Amateurs passionnés qui ont fait don d’une œuvre pour soutenir le Journal Bacalan

Claude Abdy, né un pinceau à la main… il peint et dessine depuis l’enfance. C’est un autodidacte.

Habité par son art et très inspiré par la Garonne, l’Estuaire et les Bassins à Flot, son chevalet est resté longtemps dans notre quartier. C’est un expressionniste contemporain qui a témoigné au travers de son œuvre de l’évolution de notre environnement.

Il a participé à de nombreuses expositions à l’étranger et en France, notamment à Cap Sciences lors de l’inauguration du Pont Chaban-Delmas.

Il est Artiste des Arts et Lettres de France

 

Irène Chollet, bacalanaise depuis quelques années, artiste autodidacte. Tout commence pour elle avec la tempête de 1999.

Du bois, des racines, des arbres jonchent les bords de Garonne. Elle ramasse, fait sécher, accumule. Les bois flottés deviennent une vraie source d’inspiration.

Le temps passe et son imaginaire décolle. Elle s’installe, peint, sculpte et fait partager sa passion au public. Elle expose pour la première fois en 2012 et depuis dans divers lieux du sud ouest de la France.

Irène dessine également sur divers supports : la toile, le papier ou le carton, à l’aide d’encre de feutres et de peinture. La plupart de ses dessins sont des portraits. Son œuvre est très colorée.

 

Marie Laure Drillet, est une artiste plasticienne, originaire de St Pierre et Miquelon qui eut son atelier au Garage Moderne. Elève des  Beaux Arts de Nantes elle  raconte, transmet des messages.   Elle allie peinture, collages et nous livre des univers ludiques poétiques et drôles !  Tout part du quotidien. Elle parle beaucoup du couple,  d’amour, elle lutte contre les clichés et les stéréotypes. Elle est créatrice, créative et engagée. Elle découpe la vie en puzzle.

Beaucoup de couleurs dans ses tableaux, beaucoup d’humour aussi.

 

Lucien Dupin, connu sous son nom d’artiste Kléber est né à Bacalan et l’habite depuis toujours. Un parcours atypique fait de lui un peintre reconnu aujourd’hui  au plan international.

Il a étudié à l’école de la  Ferté Milon et fait de nombreux stages aux cotés d’artistes contemporains.

Sa peinture est essentiellement abstraite mais il peint également des scènes de rues et des portraits. Il a exposé à Barcelone, Liège, et régulièrement à Paris, au Carroussel du Louvres ou au Grand Palais où il a reçu le prix de la toile d’Or en 2011.

 

Céline Deval Lagarde, très investie professionnellement auprès des Bacalanais, elle est aussi artiste amatrice.

Jeune adolescente Parisienne, elle suit des cours d’arts plastiques. Après une longue interruption, elle retrouve ces passions qui ne la quitteront plus : la peinture et la sculpture. Les visages et les corps constituent l’essentiel de son œuvre, témoignage fort de son engagement envers l’humain. Elle peint sur divers supports dont des cartes marines. Une première exposition est en vue prochainement… que de temps perdu !

 

François Gervereau, Bacalanais depuis 4 ans, fait partie de la Maison des Artistes. De son parcours professionnel dans l univers de la publicité, et de sa spécialité (le logo), il conserve dans ses aquarelles l’attrait du graphisme.  C’est désormais sa façon d’exprimer cet élan vital et irrésistible, à traduire des moments ou des tranches de vie. Souvent la photo lui permet le déclic. L’interprétation qu’il fait ensuite de cette réalité au travers de la peinture,  reste très personnelle, colorée et dynamique.

 

Catherine Mangini, bacalanaise, suit les cours de sculpture à l’Amicale Laïque depuis 14 ans sous la houlette de Régis Pedros. Elle a exposé sur le thème « du bestiaire » en ce lieu en 2015. Elle aime s’inspirer de l’univers des contes.

Son œuvre diverse est aujourd’hui massive, faite de rakus, de bustes, ou autres reliefs…

 

Catherine Passerin, bacalanaise depuis 3 ans, ne se destinait pas à l univers photographique.Mais la passion l’a rattrapée et la photo s’est imposée comme seul moyen d’expression et..moyen de gagner sa vie également grâce à la création d’un Studio de prise de vues. Vie professionnelle et artistique se sont cotoyées sans cesse.

Ce qui touche à l’expression de soi au travers du corps, l’écriture avec la lumière sont ses domaines favoris. C’est un travail à deux, basé sur l’instinct et la technique. Le but est le dépassement de soi, tant pour le(la) modèle que pour la photographe.

 

Régis Pedros est sculpteur bacalanais,  auteur de plusieurs monuments qui ornent l’espace public en Gironde : le Mémorial des Républicains Espagnols à la Base Sous Marine, la plaque commémorative en hommage au poète Pablo Neruda à Pauillac etc…

Initié dès son enfance, sensibilisée à la sculpture et à l’Art, il rêve et finit par devenir ce qu’il a rêvé d’être. Il suit en auditeur libre l’école des Beaux Arts et apprend beaucoup d’Hugues Maurin. Inlassablement, il recherche dans la plasticité des corps à faire émerger les sentiments et états d’âme.

Ses matériaux préférés sont la terre, à laquelle il attribue des pouvoirs exceptionnels, mais aussi le bronze, le marbre, la pierre, la céramique, le béton. Il expose en France et en Europe. Il a été récompensé par divers prix, dont la médaille de bronze « Arts Sciences et Lettres » à Paris.

 

Florence Peydière, est  depuis longtemps  très investie professionnellement auprès des jeunes de notre quartier. Elle est depuis 25 ans passionnée par la technique de  l’aquarelle humide,  sans doute la plus difficile, mais aussi la plus magique. Le jeu entre l’eau et les pigments la ressource en permanence. Elle aime jouer. Elle est pleine d’imagination.

Elle est membre de la Société Bordelaise d’Aquarelles. Elle a exposé en Belgique, au Portugal et bien sûr en France.

 

Barbara Schey est née à Buenos Aires et vit depuis 15 ans à Bacalan. Issue d’une famille aux origines multiples : argentine, autrichienne, basque et galicienne, elle est marquée par ce mélange de cultures qui se ressent à l’évidence dans sa peinture.  Après une scolarité entamée au Brésil, c’est en Autriche qu’elle intègre une académie de peinture.

Son histoire fait la force et l’originalité de ses travaux et se retrouve dans la nuance de ses couleurs, le traitement de l’ombre et la lumière, un style unique, caractéristique. Barbara a exposé seule et en groupe, à Vienne et à Bordeaux.

 

Emilienne Casamayou est une artiste bacalanaise de longue date.

« Casa » est avant tout coloriste et son œuvre abstraite. Elle a recours à  diverses techniques : coulures, écrasement de peinture, photomontages… qui donnent un résultat saisissant. Elle déverse son énergie dans ses toiles.

Elle a beaucoup exposé en Aquitaine et ailleurs et obtenu  plusieurs récompenses dont la médaille d’or de l’Association Arts et Lettres de France.

 

Robert Venturi : Enfant de Bacalan, il est une figure de la vie associative du quartier, qu’il a quitté il y a quelques mois. Attiré par la peinture et le dessin depuis sa plus tendre enfance, il est depuis toujours amateur passionné.

Il a pris des cours de peinture, mais ses nombreux engagements l’ont sans doute privé d’exercer sa passion, comme il l’aurait souhaité. C’est justement une œuvre d’étude qu’il a souhaité donner pour soutenir le journal pour lequel il s’est également grandement investi.

 

Catherine Passerin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here