Bassins à flot: mode d’emplois

0
866
Maison de l'emploi
Maison de l'emploi
Maison de l’emploi

L’arrivée de grands chantiers dans notre quartier: bassins à flot ou grand stade, que l’on soit pour ou contre est source d’emplois précieuse en ces temps de chômage ravageur. Mais pour des demandeurs d’emploi jeunes ou moins jeunes, y accéder s’apparente à un parcours de combattant sans résultat garanti.

Difficile inventaire:

Les communicants ont souvent mis en avant la dimension sociale et économique du projet bassins à flot, et la possibilité qu’il génère 6000 emplois. Comme beaucoup d’autres études économiques, celle-ci pourrait être mise à mal…

Tous les emplois ne seront pas forcément des créations, certaines entreprises transfèrent simplement leurs activités et leurs salariés. Ce fut le cas pour C’discount lors de sa venue; il en sera de même pour la Caisse Régionale du Crédit Agricole dont le siège va simplement déménager.

Plus certaines sont les créations d’emploi dans les structures du tourisme de la culture ou des loisirs qui s’érigent ou vont s’ériger. La Cité des civilisations du vin annonce la création de 225 emplois,  l’hôtel  « Radisson blu »: 92 emplois, probablement autant pour  l’hôtel (sans nom à ce jour) au pied des silos à grain. Au fur et à mesure des présentations de projet, les créations d’emploi  viendront s’agglomérer aux précédentes. Au regard des ambitions affichées par la Cité du vin en matière de visiteurs attendus, un nombre significatif d’emplois devraient être créés dans les commerces et la restauration  prévus au sein de « l’ilot fourrière », voire au-delà.

Pour les commerces dits « de pied d’immeubles », les ventes semblent beaucoup plus difficiles et toute prévision à ce stade imprudente.

La construction de 5400 logements et résidences diverses (étudiants, personnes âgées etc…) va développer des emplois : d’entretien, de maintenance, de gardiennage, d’employés d’immeuble, de sécurité, d’espaces verts ou de nettoyage de locaux.

L’emploi industriel se concentrera pour sa part autour du projet « refit ».  Le Port de Bordeaux veut aller vite dans les aménagements nécessaires à la maintenance des paquebots fluviaux (flotte de 7 bateaux prévue en 2016). Un quai est déjà opérationnel et la forme de radoub N°1 devrait être mise en service au printemps 2016. Ce chantier doit également à terme assurer la maintenance de yachts de luxe. Philippe Dorthe : Conseiller départemental évoque régulièrement un potentiel de 700 créations d’emplois. Thierry Lausseur Président du groupement d’entreprises qui porte le projet, ne cite pas de chiffres, mais souhaite remplir au plus vite les carnets de commande des entreprises du secteur. Pour Patrick Brocart, Directeur des Ateliers au Grand Port Maritime de Bordeaux: « si l’on arrive à faire venir les yachts de Méditerranée, c’est une fourchette de 120 à 200 emplois directs qui peuvent être crées et 15 à 24 emplois indirects » (selon une étude de marché réalisée en 2011). Il s’agira d’emplois hautement qualifiés.

Enfin, les emplois des équipements publics: écoles, crèches, salles de sport ou associative certes limités, viendront compléter cette mosaïque de savoir-faire.

Les perspectives d’emploi:

Différents types de nature d’emplois seront envisagés : des emplois directs (CDI et CDD), des emplois intérimaires, des emplois dans la sous-traitance et également des emplois réservés. Les emplois réservés concerneront des postes peu ou pas qualifiés et pourraient être attribués à des demandeurs d’emploi de Bordeaux Maritime dans le cadre de ce qui est nommé: clause d’insertion. Lorsqu’une entreprise ou un sous-traitant obtiennent un marché, ils peuvent avoir pour obligation de réserver 2 à 10% du volume horaire du chantier ou de l’activité, pour un public en difficulté d’insertion socioprofessionnelle. Il peut s’agir d’embauche directe, de sous-traitance avec des entreprises d’insertion, ou de mise à disposition de salarié. Par exemple en 2014,  216 girondins relevant de quartiers prioritaires (dont 27 Bacalanais) ont bénéficié de ce dispositif dans la construction ou les travaux publics [chiffres: Maison de l’emploi].

Dispositifs de recrutement:

Plusieurs dispositifs de recrutement seront déployés : Des rencontres territoriales, des forums, les rencontres handicap organisées par la Maison de l’emploi qui ont lieu chaque année à l’automne au Hangar 14, et qui visent à mettre en relation des demandeurs d’emploi handicapés et des entreprises (une loi incitative oblige celles de plus de 20 salariés à recruter des personnes handicapés). La grande majorité des postes à pourvoir quels qu’ils soient, seront diffusés par Pôle Emploi et l’APEC. Enfin des formations seront développées, afin de satisfaire les besoins pour des métiers de 1er niveau de qualification.

Les ressources:

La Maison de l’emploi  qui travaille avec les différents acteurs du service public de l’emploi. Pour les demandeurs, elle favorise les initiatives permettant l’accès à l’information, à la formation et à l’emploi. Elle assure un accueil  public  qui permet d’orienter les intéressés vers l’interlocuteur dont ils ont besoin.

La Mission locale destinée aux jeunes de 16 à 25 ans non scolarisés, en recherche de formation et d’emploi. Elle assure un accompagnement individualisé.

Pôle emploi qui accompagne tous les demandeurs  dans leur recherche et dans l’obtention de leurs droits sociaux.

Maison de l’emploi:   Immeuble Arc en ciel, 127 avenue Emile Counord  05 57 78 37 37

Mission locale Antenne nord:   (même adresse) 05 57 87 45 10

Pôle emploi:    5, place Ravezies 3949

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here