La convention de Faro à Bacalan

1
261

La convention de Faro est un texte d’orientation adopté le 13 octobre 2005 par les ministres du Conseil de l’Europe, réunis dans cette ville portugaise dont elle porte le nom. Celle-ci  ratifiée par vingt états membres, et signée par sept autres, est entrée en vigueur en juin 2011. Cette convention ne crée pas d’obligation pour les états, mais les encourage à répondre à des enjeux démocratiques en matière de patrimoine, en s’appuyant sur le respect de droits humains fondamentaux. Elle repose explicitement sur le droit de chaque personne à participer à la vie culturelle. Elle souligne que la conservation du patrimoine culturel et son utilisation ont pour but le développement humain et la qualité de la vie. Enfin, elle considère  que tous les patrimoines culturels en Europe, constituent dans leur ensemble une source partagée de mémoire, de compréhension, d’identité, de cohésion et de créativité. Autant de considérations qui raisonnent pleinement avec l’histoire notre quartier.

Fructueux échanges à la Régie de quartier

Le 27 septembre dernier a eu lieu à l’Hôtel de Région, un séminaire de recherche organisé par le Conseil de l’Europe la Région Nouvelle Aquitaine et la ville de Bordeaux, qui réunissait différents acteurs institutionnels ou associatifs, animateurs de cette convention. Une séance plénière s’est tenue le matin, à partir d’expériences rapportées de différents pays.

L’après midi le séminaire se déplaçait sur le terrain, et une délégation conduite par Francesc PLA CASTELLTORT (Division culture et patrimoine du Conseil de l’Europe) et Prosper WANNER (Leader expert Convention de Faro au Conseil de l’Europe) a été reçue à la Régie de quartier. Cette délégation était composée des Directeurs de la culture des villes de Nantes et Saint Denis de la Réunion, d’une représentante du ministère de la culture des Pays Bas (chargée de la politique culturelle internationale),  et d’un artiste Londonien investi dans une expérience de coopérative culturelle.

Après une présentation du quartier de Bacalan, de son histoire et de ses caractéristiques, nous avons exposé les fondements des Régies de quartier, leur but, et présenté l’historique, les actions, les publics et les perspectives de la Régie de quartier Habiter Bacalan. Parmi les actions, l’accent a été mis sur le Journal qui constitue un outil rare et dont (sans le savoir) les finalités contribuent à nourrir les objectifs de la convention de Faro.

A l’issue la délégation a été reçue en Mairie de quartier par Vincent Maurin, autour d’un pot de bienvenue.

Stéphanie Bautrait et Christian Galatrie

 

1 commentaire

  1. Merci d’avoir si bien redit les enjeux de la Convention de Faro. Si vous m’y autorisez, je vais y associer le Laboratoire de transition vers les droits culturels car nous avons beaucoup engagé d’énergie pour que ses journées se fassent et nous espérons maintenant qu’avec vous de nouvelles initiatives soient prises pour faire vivre la démocratie du patrimoine.. merci encore d’avoir si bien reçu la délégation.
    Jean michel lucas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here