La Galette du comité de rédaction 2020

1
361

Comme chaque année, le comité de rédaction du Journal Bacalan s’est retrouvé autour de la galette, ou plutôt les galettes (frangipane et briochée) et d’un verre de cidre aux Halles de Bacalan, accueillis par Amélie Larronde et Aubane Callede que nous remercions encore.

Alexandra Siarri, adjointe au maire chargée de la Ville de demain, cohésion sociale et territoriale, Frédéric Régi du Développement Social Urbain, Cyril Beaune de Mésolia, Pascal Pilet, Président de la Régie de Quartier Habiter Bacalan ainsi qu’ Hélène Cazalis, Directrice, et Agnès Valleau, Directrice adjointe soutien indéfectible de notre journal. Yves Jouanard et Vincent Maurin, Directeurs d’école étaient présents, il y avait aussi Michel Dessales, Directeur de la bibliothèque, Jean-Luc Buys notre maquettiste et imprimeur, la Brasserie Le Familia, les associations bacalanaises et l’ensemble des membres du comité de rédaction, presque au complet.

Une pensée particulière a été adressée à Pierrette Colin qui nous a quitté en ce début d’année.

Pour l’occasion, Denis Ségouin, membre du comité de rédaction nous a offert son poème traditionnel, que nous partageons!

Galette ou galère ?

Je viens de prendre le tram.
Me voici devant le marché des halles
Où j’ai rendez vous avec le journal
Car parait-il quelque chose se trame.
Ne sachant quoi, j’entre avec l’air ahuri
Devant les chocolatines de la P’tite Boulangerie.
En face, fruits, légumes, toute la culture,
Ce sont Les Délices de la Nature.
Puis c’est le supplice de Tantale
Le bœuf de Bazas devant la Boucherie des Halles.
Quant à l’Échoppe des Halles,
Là, avec les chouk’s, le menu est un récital.
Arrivé à l’Étal Ibérique
Ils ont le tempérament pléthorique.
C’est difficile de rester calme
Devant les truffes de Balme.
J’essaie d’éviter l’overdose
En fermant les yeux devant Dose.
Je les rouvre devant Garg’Antoine,
Jambon et saucisson ont de quoi se péter le péritoine.
Tiens voici la Fromagerie des Flots
Mes yeux sont comme derrière un hublot
Je flotte hagard je suis sur un bateau
Attention aux Requins Marteaux.
Y en a un à l’esprit meurtrier
C’est lui, avec son couteau, l’Huîtrier.
Commence alors un pugilat
Avec Mousses et Chocolats.
De suite stoppé par le fumet
D’un rôti à l’Étal du Gourmet.
Tout ici est plus ou moins provocateur
Tel le Carreau des Producteurs.
Pour me remonter rien de tel qu’un whisky
Cul sec au Café Biltoki
Et me voici complètement éméché
A quatre pattes au Vinimarché.
Enfin comment sortir de cet imbroglio
Au secours Hall’Taglio
Voici devant moi une échelle
Au secours La Mer Michel.
Hissez moi sur la loggia
Y en a pas me dit Cosi si Mangia
Je plonge dans la mélancolie
Mais La Ferme de Marauli
Me fait miroiter chez Black Duck
Un vrai canard, pas Donald Duck,
Mis au gras chez sa nourrice
La fameuse Maison Paris.
Après cette galère, complètement repu et crevé
Enfin ça y est, je vous ai trouvé.
J’arrête de me casser la ciboulette
Elle est la bienvenue : la galette.
Ici parmi vous s’achève ma randonnée
A toutes et à tous : bonne année.

1 commentaire

  1. Merci à vous tous d’avoir partagé ce moment de convivialité.
    Et un grand bravo à Denis – d’avoir trouvé le rime qui convient pour « Biltoki » = « whisky » !

    Une pensée tendre quand même pour notre chère amie, Pierrette Colin, dont la bonne humeur égayait nos réunions. Elle n’écrivait pas beaucoup mais elle va beaucoup nous manquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here