La face cachée des Bassins à flot

0
1170

Un parcours inédit est proposé dans le quartier, une sortie pédagogique fort instructive testée par une dizaine de membres de la rédaction du journal Bacalan.
La société « Bienvenue en coulisse » propose depuis quelques temps de découvrir le fonctionnement de lieux tels que Darwin, Le Relais, La Poste ou la fonderie des Cyclopes. Elle a ajouté depuis une dizaine de jours une visite intitulée « La face cachée du quartier des Bassins à flot » qui permet de revenir sur l’histoire du quartier, son évolution, les enjeux de préservation de l’environnement et du cadre de vie, les choix en matière de transition énergétique, la place et rôle de la station d’épuration Louis Fargue pour le quartier.
C’est un parcours d’une heure trente qui est proposé avec un départ devant la Maison des Projets des Bassins à flot. Après un aperçu historique du quartier, le groupe d’une quinzaine de personnes se dirige de l’autre côté de la rue Lucien Faure pour découvrir les nouvelles sentes et leur environnement particulier.
La visite se poursuit ensuite dans la station d’épuration Louis Fargue, généralement non accessible hors des journées du patrimoine. Audrey Oranger, la guide, connaît parfaitement le fonctionnement de cette usine et s’adapte facilement à son public pour expliquer avec des graphiques et des mots simples le trajet suivi par les eaux pluviales et usées afin de ressortir comme eau propre mais non potable.
Cette eau, en sortant de l’usine d’épuration, a une température supérieure à la moyenne. Accolée à l’usine Louis Fargue, se trouve une plateforme qui récupère les calories des eaux traitées afin de chauffer et fournir en eau chaude les nouveaux immeubles construits dans la partie sud des bassins à flots. L’eau est ensuite rejetée dans la Garonne.

Alain Mangini
Photo de Jacques Lacroix

Plus de renseignements sur www.bienvenueencoulisses.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here