« No land demain » de Faizal Zeghoudi, une claque artistique

0
755
Crédit photo : ©LaurentGirardeau

La petite salle intimiste du théâtre du Pont Tournant dans le quartier de Bacalan offre une programmation qui mérite qu’on s’y intéresse vraiment. La compagnie de danse contemporaine bordelaise de Faizal Zeghoudi vient d’y donner un spectacle qui n’a laissé personne indifférent. Le chorégraphe franco-algérien aborde avec «No Land Demain ? » la douloureuse et inhumaine question des réfugiés qui vivent un enfer sur le chemin de l’exil contraint. Sa pièce chorégraphique raconte le cheminement de la guerre, en passant par la traversée en mer puis l’arrivée sur le rivage. Durant une heure, les huit danseurs et danseuses accomplissent une véritable prouesse technique et physique. Le ballet des corps trimbalés, entrechoqués, malmenés et embarqués dans la même galère ne laisse aucun répit aux artistes et aux spectateurs. La musique de Lucas Barbier mène la danse sur un rythme haletant, entêtant et incessant. Les visages des danseurs sont fermés, leur regard hagard, apeuré, on peut y lire leur détresse et leurs angoisses. Le tout plonge le spectateur au cœur de l’enfer de ces immigrants clandestins qui jouent leur vie en essayant de la sauver. Les jeux de lumière de Christophe Pitoiset, savamment orchestrés, renforcent la gravité des situations. Quand le spectacle s’arrête, on est sonné, bouleversé par ce que l’on vient de vivre. Les gens dans sa salle ont du mal à quitter leur siège, à revenir à la réalité. Les artistes qui saluent à plusieurs reprises ont besoin de temps pour sortir de leur personnage, il leur faudra plusieurs salves d’applaudissements pour retrouver leur sourire, détendre leur visage et profiter de cet instant de grâce. Une vraie claque…

Le théâtre du Pont Tournant, 13 rue Charlevoix de Villers, 33300 Bordeaux

Marjorie MICHEL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here