Cité CLAVEAU – Cité Jardin

0
3141
CLAVEAU
Échoppe de Claveau

Elle est ainsi définie à plusieurs reprises dans les textes officiels la concernant. Son histoire se confond effectivement avec les projets d’urbanisme qui ont traversé la France depuis l’après-guerre et les souhaits des différents ministères ou municipalités dont les politiques œuvraient dans le sens d’un meilleur environnement pour les habitants. Nous vous présentons les différentes étapes d’une histoire riche en rebondissements.

Origine de la Cité

Le quartier de Bacalan est constitué selon l’INSEE*, de quatre unités urbaines. La cité Claveau fait partie de la parcelle située au nord avant le Pont d’Aquitaine.

1948, sous la présidence de Jacques Chaban-Delmas, une délibération du conseil municipal autorise la ville à acheter « le domaine Claveau », à la Société civile du Domaine de Claveau, pour la somme de 25 millions de francs.
Cet achat marquait le début d’une opération d’urbanisme située sur le « camp édifié pour les besoins de la marine allemande ». Ce domaine de 24ha comprenait alors des pavillons, une piscine, des bassins de réserve d’eau et une salle des fêtes. La ville achète 18ha situés dans la zone médiane comprise entre la rue de la Palus et le Chemin de Labarde, zone comprenant les principales installations. La ville inscrit en budget supplémentaire 2.670.000Frs pour la piscine et 1.300.000 pour la salle des fêtes.

de 1948 à 1967, se succèderont les différentes étapes d’urbanisation pour la construction de 500 logements, habitats individuels ou semi-individuels et appartements. En 1953 une délibération porte sur une première tranche de 200 logements dont 25 sont attribués au personnel de la Régie Municipale du Gaz et de l’Electricité. Une 2ième délibération portera sur 190 logements dont 40 pour les employés municipaux. En 1967 sera votée la construction de 80 garages individuels au prix de 2.800Frs pièce.

L’histoire du Centre d’Animation actuel est intimement liée à celle de la Cité Claveau. En 1953, est décidé la construction d’un « centre municipal » comprenant une crèche, une bibliothèque de prêt, un centre social et un foyer. Il sera édifié sur l’emplacement de l’ancien château du domaine, appartenant au XIXième siècle au Marquis de Bacalan.

Une première réhabilitation

1976, une décision municipale fait entrer Bordeaux dans les 50 villes retenues par le 7ième plan dans le cadre des programmes d’actions prioritaires du « Mieux vivre dans la ville ». Le dossier bordelais sera approuvé à l’échelon national en 1977. La réalisation d’une « opération d’aménagement social concerté » sur le quartier Claveau/St.Aignan/Lumineuse peut alors commencer.  » Le but est d’intervenir globalement sur le parc immobilier, l’environnement, les équipements collectifs et socio-culturels du quartier afin d’améliorer le cadre de vie de ses habitants ».

Un article paru dans le n° 21 du journal Bacalan rappelle que :
 » Les locataires avaient reçu un courrier disant que la cité allait être détruite à cause du manque d’entretien pendant plus de 20 ans. Les habitants bien décidés à garder leur logement… se regroupèrent et créèrent un « Atelier d’habitants » pour s’opposer à cette destruction et surtout faire des propositions : les associations de locataires, militants associatifs et associations de quartier ont été aidés par l’architecte bordelais Pierre Ferret en charge de la réhabilitation, qui a très bien compris le sens de leur démarche et accepté de faire le lien avec les institutions concernées. Beaucoup de travail, des engagements, des propositions bien étudiées, sans jamais oublier les objectifs : ce fut une réussite.
Résultats : sur l’ensemble du site, les quatre grands ensembles de plus en plus inoccupés et délabrés et seulement quatre maisons (sur 400) en très mauvais état furent détruits. L’ensemble de la Cité fut entièrement rénovée extérieurement, les locataires restèrent en place sans augmentation de loyer car ils avaient pour la plupart bien entretenu et bien aménagé l’intérieur de leur logement  »
Parallèlement, en 1980 est décidé le réaménagement du Centre social Bacalan-Claveau. L’avant-projet comprenait une crèche municipale et halte-garderie, un centre de PMI et des salles d’activités et de réunions affectées aux associations du quartier. Ce projet remplaçait l’ancien centre municipal et une partie des locaux de l’ancienne salle des fêtes « l’ensemble de ces locaux ne correspondant plus aux besoins de la population du quartier ». Ce dossier initial a été scindé en deux parties – le centre social – et la salle de spectacle dite « salle d’activités polyvalente »
Pour la petite histoire, l’aménagement d’un espace d’activités polyvalent avait été prévu dans le massif d’ancrage de la Pile creuse du Pont d’Aquitaine – surface au sol de 450m2 pour un maximum de 900 personnes. Projet sans suite…

Vente de la Cité

1991/2004 vente de la cité au bailleur social Aquitanis et aux locataires qui le souhaitent.
En 2004 la Mairie a souhaité vendre l’ensemble des maisonnettes de Claveau à Aquitanis, Saisie par les habitants et l’association « Claveau Propriétaires Unis » L’ADIQ Bacalan a constaté par sondage que 198 locataires souhaitaient acheter leur maison ! Certains locataires résidaient là depuis 50 ans et avaient amélioré l’aménagement de leur maison : chauffage, véranda, sanitaires…
Il a été demandé à ce que les acheteurs soient contraints de garder les anciens locataires en place et ne puissent revendre avant dix ans. *
Martine Diez, alors conseillère municipale a porté les aspirations des habitants, ensemble nous nous sommes battus et finalement 98 acheteurs ont pu réaliser leur projet.
Bien sûr ce n’est pas facile, les réseaux sont compliqués et dégradés, la mixité locataires /propriétaires dans les mêmes pâtés d’immeubles pose des problèmes, mais je ne citerai qu’une anecdote qui justifie à mon sens le combat mené par les habitants :
Lors de la tenue d’un bureau de vote, une dame s’est approchée de Martine DIEZ et lui a dit : « Merci madame, ma maman a acheté sa maison, heureuse, elle est morte chez elle »
*entre personnes ayant un lien de parenté

Pierrette COUDRET

Cité CLAVEAU - Bacalan
Cité CLAVEAU – Bacalan

Réhabilitation en cours – 2015

Le projet de renouvellement urbain du quartier Claveau a été validé par la Ville de Bordeaux, Bordeaux Métropole et Aquitanis en 2014 ; il comprend la réhabilitation de l’ensemble du parc de logements sociaux, un programme d’aide à la réhabilitation des logements privés (Programme d’Intérêt Général), la clarification du foncier et un aménagement des espaces publics. Les engagements de chacun ont été formalisés dans une convention tripartite signée à l’été 2015.

Aquitanis a d’ores et déjà lancé sa démarche de réhabilitation participative de ses logements : quatre logements tests sont actuellement en travaux afin de tester différentes solutions techniques ; la concertation avec les riverains sera également poursuivie courant 2016 afin que chacun puisse participer à l’évolution de son logement et de son quartier et s’approprier les changements à venir. La réhabilitation des logements sera menée par tranches et définie en lien avec chaque habitant

Fanny GABRIEL
Secrétaire Générale
Mairie de quartier Bordeaux Maritime

LAISSER UN COMMENTAIRE