Poète et transmetteur…

0
241

Lors de l’émission «La grande librairie» du 17 mars sur France 5, le journaliste François Busnel recevait parmi ses invités, le poète slameur Souleymane Diamanka qui a grandit à Bordeaux, pour son livre : « Habitant de nulle part, originaire de partout ».

A la question du journaliste sur les circonstances de sa rencontre avec la poésie, Souleymane Diamanka a répondu ceci : « J’ai découvert la poésie en CE2. J’avais un instituteur au quartier des Aubiers qui était poète : Dominique Boudou, il nous a transmis cette passion. A la maison j’avais les contes, j’avais les poèmes Peuls, mais lui, je voyais qu’il privilégiait les mots. Il me disait : tu as le droit d’utiliser les mêmes mots que Jacques Prévert, les mêmes mots que Victor Hugo, et je trouvais ça fascinant qu’il y ait ce trésor là, et que chacun puisse piocher, en faire ce qu’il veut. Du coup dès que j’ai appris à lire et à écrire, je me suis mis à écrire pour partager et j’étais gourmand de mots…»

Bel exemple et chaleureuse pensée pour Dominique Boudou, habitant de notre quartier évoqué dans une belle émission à une heure de grande écoute, et reconnaissance pour toutes ces maitresses et ces maitres, qui comme Dominique tentent au quotidien d’éveiller les passions.

Christian Galatrie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here