De l’eau et des pigments

0
465

Florence Peydière expose jusqu’au 27 avril ses aquarelles dans l’Amicale Laïque
Plusieurs générations la connaissent très bien dans le quartier, pas vraiment pour ses talents artistiques, mais pour son implication dans le collège Blanqui. Florence Peydière est CPE (Conseillère Principale d’Education) au collège Blanqui depuis plus de vingt ans. Lors du vernissage de l’exposition, Christian Galatrie, le Président de l’Amicale Laïque, a préféré évoquer l’artiste. Sa passion pour l’aquarelle est née il y a 25 ans lorsque, jeune maman, Florence a choisi d’illustrer les paroles de ses enfants.
On retrouve effectivement l’ambiance enfantine avec les peintures représentant des ours ou les aquarelles figurant des ballons et des sucreries. Les productions de Florence Peydière ne se limitent pas à ce genre puisqu’elle peint également du non figuratif. Elle avait déjà exposé il y a six ans dans l’Amicale et avait remercié la structure associative en faisant don d’une peinture représentant la base sous-marine de nuit. De nombreuses personnes qui ont croisé cette représentation régulièrement depuis étaient persuadées qu’il s’agissait d’une photo.
« L’aquarelle est mal connue et complexe, a avancé Christian Galatrie. Le contrôle de l’eau et des pigments est difficile et nécessite beaucoup de travail et d’abnégation. Pour réussir, il faut aussi des rencontres.» Il a ainsi évoqué celle que Florence a effectué avec Véronique Legros-Sosa, aquarelliste de renommée mondiale et internationale, également membre de la société française d’aquarelle et Présidente de la société bordelaise que Florence Peydière a intégrée.
Après des expositions à Bruxelles et au Portugal, Florence Peydière a décoré les murs de l’Amicale jusqu’au 27 avril. En réponse à la présentation de Christian Galatrie, elle a expliqué que « l’aquarelle est un jeu entre l’eau et les pigments et qu’elle-même est très joueuse dans la vie. » Concernant le travail qu’elle a consenti pour atteindre ce niveau, elle préfère déclarer que « le travail est plutôt pour ceux qui regardent car il faut souvent faire preuve de beaucoup d’imagination. »

Alain Mangini

Exposition en visite libre du lundi au vendredi de 14 à 21 heures

Article paru dans Sud-Ouest le 23/04/2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here