Aïkido: transmission, filiation.

0
2060
Dojo Dinh Tao

L’aïkido est un art martial japonais fondé par Morihei Ueshiba (1883/1969) autrement nommé O’sensei. Kobayashi Hirokazu (1929/1998) fut l’un de ses proches élèves jusqu’à la fin de sa vie. Contrairement à son maître, il voyagea beaucoup à l’étranger pour diffuser l’aïkido, notamment en Europe. C’est en 1973, alors qu’il a 19 ans et pratique le karaté, le judo et l’aïkido depuis ses 12 ans, qu’ André Cognard fait la rencontre du Maître d’aïkido Kobayashi Hirokazu lors de la venue de celui-ci à Paris. Suite à cette rencontre, il fera le choix de se consacrer uniquement à l’aïkido. Il devient alors l’élève de Maitre Kobayashi, puis son disciple et enfin son successeur. En 1982, Maître Cognard crée l’Académie Autonome d’Aïkido (3A) qui deviendra l’académie autonome d’aïkido Kobayashi Hirokazu (3aKH). En 1997 il crée, sur la proposition de Maître Kobayashi, un groupe international de recherche sur l’aïkido mettant en place une éthique et une déontologie dont le fondement est le respect de l’individu. Cette organisation, répartie à travers le monde, est nommée: Kokusai Aikido Kenshukai Kobayashi Hirokazu Ha.

C’est en 1993 que je mets pour la 1ère fois les pieds sur le tatami, pour ne plus le quitter. Je m’appelle Marie-Agnès Zellner, je suis pratiquante et enseignante d’aïkido Kobayashi, 4e dan reconnue DNBK (1) et également pratiquante et enseignante d’aikishintaiso, élève directe de Cognard Hanshi (2) . Arrivée à Bordeaux en septembre 2015, ma première action fut d’ouvrir un dojo (3) de mon École : la Kobayashi ryu aikido académie Bordeaux. Celle-ci est la 1ère ouverte en région Aquitaine et est située dans le quartier de Bacalan.

Aïkido : Art martial japonais traditionnel et non violent, fondé par Ô’sensei Ueshiba Morihei. Pratiqué sans compétition, son enseignement se base sur des principes d’équilibre des énergies et du respect du partenaire. Il s’adresse aux hommes et aux femmes, sans limites d’âge, ni préparation particulière. Le pratiquant étudie des principes de bases propres aux arts martiaux : déplacements, esquives, saisies, distances. Il aborde progressivement le travail à mains nues (aikitaijutsu), les techniques d’immobilisation, de projections et également des armes (aikijo et aikiken), dans le cadre du dojo. 

Aikishintaiso : Cette discipline est un art martial intérieur reposant sur les concepts traditionnels japonais d’harmonie Ai, énergie Ki, esprit Shin, mouvement du corps Taiso. Cette voie s’adresse à toute personne adulte qui veut entreprendre un travail intérieur pour mieux se connaître, qui veut accéder à la partie cachée de soi. Elle permet d’éprouver et de disposer de sa pensée, de ses émotions et de son corps. Les bénéfices immédiats sont le sentiment « d’avoir de l’énergie », une meilleure compréhension de soi et des autres. Les bénéfices à long terme sont la santé, l’harmonie avec les autres, l’augmentation des capacités physiques et intellectuelles.

Pour conclure, tout d’abord j’emprunterai les mots de mon Maitre Cognard Hanshi : « Nous attendons de nos élèves un travail sérieux, le respect des autres et d’eux-mêmes… la compréhension de toute différence… Si vous m’avez suivi jusque-là, vous êtes probablement prêts à tenter l’aventure intérieure.»

Au plaisir de vous rencontrer sur le tatami, martiales salutations.
Marie-Agnès Zellner

(1) : DNBK Dai Nippon Butokukai
(2) : André Cognard est 8e Dan, membre de la Dai Nippon Butokukai, prestigieuse organisation gouvernementale japonaise des arts martiaux traditionnels. Il a reçu de celle-ci le titre de Soke (Chef d’une école, d’un groupe).
(3) : Dojo : lieu où l’on pratique les arts martiaux.

Témoignage:
« La pratique de l’aïkishintaiso favorise la conscience de son corps et de ses maux. Cela fait partie pour moi d’une démarche personnelle de connaissance de soi et m’apporte une énergie supplémentaire au quotidien. C’est également une ouverture culturelle »
Julie Barriety (débutante)

Aïkido

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here