Le comité de rédaction aux journées du patrimoine

8
1105
photo J.Lacroix

Visite du Port Autonome de Bordeaux.

Un site remarquable où l’on découvre toute la richesse d’un passé industriel.
Un chef de production, des chefs d’atelier et une responsable de la communication ont su rendre cette visite très attrayante.

jdp2016-port-1jdp2016-port-2jdp2016-port-4jdp2016-port-6jdp2016-port-7jdp2016-port-3jdp2016-port-8jdp2016-port-5p1030528jdp2016-port-10jdp2016-port-9p1030547p1030530p1030546p1030555p1030548p1030538p1030559

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Dans ces quelques lignes, vous oubliez de citer la personne qui vous a permis – ainsi qu’à toutes les personnes inscrites – de visiter le grand port maritime.

    Jacques Lacroix a œuvré durant six mois afin que le site ouvre pour les Journées Européennes du Patrimoine. Et cela n’a pas été chose simple.

    La moindre des choses aurait été de le citer dans l’article ; je suis impatiente d’ouvrir votre prochain numéro, car, sans nul doute, je suis certaine que vous ferez paraître un encart réparant cette injustice.

    Cordialement

  2. Oh oui quel magnifique site ! J’étais moi-même bénévole avec Jacques Lacroix, référent bénévole, initiateur essentiel de cette visite puisque grâce à lui, le comité de rédaction de votre journal (très passionnant d’ailleurs et que je suis avec assiduité) a pu bénéficier de ce « privilège » et d’ailleurs, il prend la photo (et ce n’est pas la seule !) du groupe ! Car Jacques Lacroix est aussi un excellent photographe de ce si beau quartier historique !

    Un grand merci à vous Monsieur Jacques Lacroix !

  3. Bonjour,

    Je ne vois pas le commentaire que j’ai posté ce matin, je le réécris donc.
    Je crois qu’il serait grand temps de rendre justice à Jacques Lacroix. En effet, non seulement celui-ci a oeuvré durant six mois afin que le port maritime soit ouvert à la visite pour les Journées Européennes du Patrimoine 2016, mais il a permis au comité du journal de Bacalan de faire cette visite (c’est même lui qui a pris votre photo de groupe).
    Au même titre que le don de soi et la main tendue sont devenues des valeurs frappées d’obsolescence, lorsqu’il s’agit de remercier les bénévoles – comme Mr Lacroix – la mairie et votre comité de rédaction semblent frappés d’amnésie.
    Mais je suis certaine que dans votre prochain numéro paraîtra un encart rectifiant cette erreur.

  4. Amoureux du caractère maritime de notre belle ville, nul doute que sans le profond investissement de la communauté bénévole portée par ses référents de secteurs passionnés, cet éclairage du port serait resté tamisé. Merci monsieur Lacroix pour votre contribution à cette mise en lumière.

  5. Nous avons effectivement beaucoup apprécié cette visite prévue de longue date grâce à Jacques Lacroix. C’est un membre de notre comité de rédaction très apprécié pour sa pertinence, son engagement, sa discrétion et la qualité de ses articles qui a permis de faire connaitre dans le journal Bacalan ses visites portuaires. Nous l’avions chaleureusement remercié de s’être occupé de notre groupe pour ensuite laisser la place aux nombreux visiteurs. Certes, nous aurions dû le nommer dans cet article. Cet oubli que je regrette n’a absolument rien à voir avec quelques « valeurs frappées d’obsolescence ». Nous sommes nous aussi des bénévoles et formons un groupe où je le crois, l’amitié se dispute à l’engagement que nous développons pour le journal.

  6. Modération et discrétion
    Pour ma part je n’ai aucune difficulté à comprendre qu’un commentaire posté un samedi à 5 heures du matin ne soit pas publié illico presto. Le site est géré par des bénévoles humanoïdes qui se reposent la conscience tranquille des choses bien faites.
    Par ailleurs l’initiateur de cette visite a été chaleureusement remercié dans la vraie vie mais la rédaction numérique n’en fait pas état, on peut le regretter avec modération.
    En toute confidentialité je vous confie qu’à mon avis, madame, votre plébiscite ostentatoire ridiculise un peu l’action discrète et efficace de…..Jacques Lacroix.
    Un anonyme de la rédaction.

  7. Je n’ai pas écrit que mon commentaires n’avait pas été publié, Mr « anonyme de la rédaction ». J’ai juste noté que je ne le voyait pas ; l’heure importe peu.
    Je connais le gros travail de Jacques Lacroix et sa passion pour Bacalan (ayant participé à plusieurs des balades qu’il a concoctées) et pour la visite du Grand Port Maritime. Humanoïde également, je trouve que dans cet article justice ne lui a pas été rendue. C’est malheureusement un reflet de notre société : on prend ce qu’il y a à prendre, sans tenir compte du travail fait en amont, et c’est valable pour beaucoup d’associations.
    Brisons-là ; je continue ma lecture du journal de Bacalan…

  8. Cela me fait plaisir de voir que mon travail a été apprécié. Merci à ceux des commentateurs qui rappellent que le travail du bénévole souvent réalisé dans l’ombre peut parfois y demeurer exagérément. Merci également vivement à la directrice du Journal dont le commentaire rappelle notamment que savoir reconnaître le mérite est avant tout une question de courtoisie. Le reste est pour moi insignifiant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here